2000 ans d'Histoire du Parfum

Dernière mise à jour : 12 févr.

Le Parfum, en tant qu'art et concept, charme nos sens depuis des siècles. des objets datant du quatrième millénaire avant notre ère donnent un aperçu du rôle tenu par le parfum dans les civilisations antiques. Utilisé pour parfumer la nourriture, embaumer ou momifier les corps, à des fins médicinales ou pour envoyer des messages aux dieux le parfum a eu un impact incroyable sur les hommes. Il a facilité l'expression de la spiritualité et de la religion, développé le commerce- la plupart des matières premières, épices et herbes aromatiques, étaient importées d'arabies, perse, Chine et Inde- et ébranlé des empires par sa natures séductrice.


Le mot parfum vient du latin pae fumum qui signifie "par la fumée". Dans l'Egypte antique, un encens appelé kyphis était un parfum sacré brulé dans les temples au crépuscule et dans les habitations la nuit. Cet encens était une substance pâteuse faite de diverses gommes et résines, plantes aromatiques, miel, vin et raisins.


Les Egyptiens puis les Grecs et les romains on utilisé les parfums et les huiles à des fins d'hygiène personnelle en les appliquant comme baume après le bain. Les Arabes ont développé, Notamment lors de l'âge d'or de leur civilisation (du VIII au X siècles) des méthodes perfectionnées de distillation et de fabrication. Ils ont également introduit des mélanges insolites telles que le musc, l'ambre gris et la civette. Mais il fallut attendre la Renaissance pour que le parfum fut synonyme d'humeur et suscite certaines réponses comportementales. Le premier parfum à base d'alcool, ancêtre du parfum actuel, a vu le jour vers 1360. L'eau de Hongrie, créée pour la reine Elisabeth de Hongrie, fut l'une des premières eaux de toilette à être mise au point. Déclinée en différentes versions, sa recette charme encore la femme d'aujourd'hui. L'eau de Hongrie contenait du romarin, de la marjolaine et de la menthe pouliot distillés dans de l'alcool de vins. on raconte que la reine lui devait sa beauté et sa jeunesse.


Au XVI siècle, l'industrie des parfums a rebondi avec la création des gants parfumés. Des gants de cuir parfumés, populaires en Espagnes et au Portugal, sont devenus des accessoires de mode incontournables pour la noblesse européenne. Les gants, Parfumés par les mégissiers pour masquer l'odeur dépalissante du cuir brut, servaient également a combattre nombre d'odeurs désagréables, en tenant élégamment le gant près de son nez. Vers 1530, Catherine de Medicis, pour qui des Dominicains florentins avaient réalisé l'une des plus anciennes eaux de Cologne, a introduit ces gants parfumés en France. Elle e été à l'origine de l'installation d'un laboratoire consacré a l'étude du parfum à Grasse, dans le sud de la France.


Véritable laboratoire de l'industrie du parfum, Grasse était jadis connue pour ses mégissiers. En effet, jusqu'au XVII siècles, les parfumeurs en France étaient en même temps mégissiers. Puis, le cuir passant de mode, les gantiers arrêtent de travailler la peau pour se consacrer exclusivement aux parfums. Aujourd'hui considérée comme la capitale mondiale des parfums, Grasse abrite plus de trente cinq usine de traitement des matières premières de parfumeries. Son climat doux et sa situation géographique en font un site idéal pour cultiver les fleurs et les plantes.


Au XVIII siècle, le parfum a envouté l'aristocratie Française. Versailles baignait littéralement dans le parfum. Louis XIV étant même surnommé le "roi parfum". son humeur, disait-on, dictait le parfum du jour de la cour. A cette époque, s'asperger de parfum était souvent préféré au bain.

Mais en raison du coût élevé des matières premières et des quantités requise, le parfum est longtemps resté un article de luxe, réservé à la noblesse.


En quelques mots:

En 2000 ans d'Histoire le parfum est encore une matière qui fascine: d'un pouvoir spirituel qui apaise les âmes aux biens faits médicinal unique.

Le parfum traverse les âge en évoluant mais ne perd pourtant pas son but principal éveiller votre sens olfactif.

serait ce ainsi un paradoxe, éphémère dans l'instant mais immortel dans le temps?




19 vues0 commentaire